Comment faire la différence entre un concurrent direct et indirect?

Dans la vie, ce ne sont pas seulement les sportifs qui font de la compétition. La concurrence existe dans tous les secteurs, surtout dans le domaine professionnel. En fait, avant qu’un client passe à l’achat, il a tendance à tester et à comparer plusieurs produits. Pour vous aider à vous démarquer de la concurrence, cet article vous guide pour comprendre comment identifier vos concurrents potentiels.

Quelle est la différence entre concurrent direct et indirect ?

Le terme « concurrent » concerne l’ensemble des acteurs qui proposent des produits et services répondant aux mêmes besoins. On parle de concurrence directe quand l’entreprise propose les mêmes produits, dans un secteur d’activité. En revanche, il s’agit d’une concurrence indirecte lorsque les produits proposés sont différents, mais couvrent les mêmes besoins.

Des exemples de concurrent direct et indirect

Pour faire simple, voici un cas de figure. Si vous disposez d’un magasin de détail, les concurrents directs sont les autres magasins qui vendent des marchandises similaires. Si d’autres entreprises vendent en même temps des produits différents des vôtres, mais qui répondent aux mêmes besoins, elles sont considérées comme vos concurrentes indirectes.

concurrence_directe_indirecte

Prenons par exemple le cas d’une pizzeria. Votre objectif est de répondre à un besoin précis, la faim. Ainsi, tous ceux qui ont pour but de couvrir ce besoin sont des concurrents indirects.

Voici quelques exemples sur les concurrents directs et indirects:

  • Une agence bancaire, les autres agences bancaires sont des concurrents directs et les autres enseignes qui proposent des services de financement sont indirectes ;
  • Pour la marque Coca Cola,  Pepsi et Virgin Cola sont des concurrents directs et tous ceux qui proposent des jus sont indirects ;
  • Le magasin Mr Bricolage, Leclerc et Bricorama sont considérés comme directs et les autres magasins de bricolage sont indirects.

Ce qu’il faut retenir est donc que la différence entre la concurrence indirecte et directe est basée sur la nature du produit et service, dans une même zone de chalandise. Il arrive que deux ou plusieurs entreprises se disputent le même marché pour satisfaire le même besoin du client, mais offrent des produits de substitution ou des services différents. C’est la meilleure manière de comprendre entre concurrent direct et indirect.

Pourquoi analyser la concurrence de son entreprise ?

L’étude concurrentielle ou « benchmark » est très important dans la création d’entreprise. C’est le moyen efficace pour découvrir les tendances du marché. Il permet également d’identifier les opportunités. Réaliser une étude concurrentielle ne se limite pas seulement à la création d’une entreprise. En fait, cette étape est aussi essentielle pour le lancement et le développement d’une marque.

En principe, le principal objectif d’une étude concurrentielle est d’identifier et d’évaluer les autres entreprises. Cela, dans le but de découvrir ses stratégies, ses forces et faiblesses. Le benchmark permet aussi de collecter le maximum de données pour l’élaboration de votre offre. C’est une bonne base pour définir votre positionnement et adopter votre stratégie marketing et de communication.

En tout, les avantages d’étudier la concurrence se résument en quelques points :

  • L’amélioration de vos propres produits et services ;
  • Le développement d’une stratégie commerciale pour une vente unique ;
  • La détermination d’un point de référence pour évaluer la croissance de la marque ;
  • L’identification des menaces potentielles.

Comment analyser la concurrence ?

Dans ce procédé, il suffit d’identifier quelques entreprises dans votre environnement concurrentiel. Choisissez celles qui offrent les produits qui se ressemblent le plus à la vôtre. Pour mieux évaluer la concurrence, prenez également en compte leur expérience, leur taille et leur niveau.

Quels sont les éléments essentiels que vous devez prendre en compte ?

Pour faire une étude de la concurrence, voici quelques éléments que vous devez connaître sur votre concurrence potentielle leur.s :

  • Les produits qu’ils proposent ;
  • Circuit de distribution ;
  • Politiques de prix ;
  • Stratégies commerciales ;
  • Politiques de fidélisation.

En outre, vous pouvez aussi baser votre étude sur vos clients. Pour cela, il suffit d’identifier :

  • Vos prospects et clients potentiels ;
  • Leurs besoins et les produits qu’ils recherchent.

concurrence_directe_indirecte

Articles qui peuvent vous intéresser :

Quelles sont les questions à se poser pour analyser la concurrence ?

Rappelons que l’objectif principal d’une veille concurrentielle est de réunir le maximum d’informations sur les entreprises qui proposent les mêmes produits que les vôtres. Ces données vous permettront ensuite de mettre en place votre Business-plan et vos stratégies en matière de développement de produits et de marketing.

Pour cela, vous devez alors trouver les réponses aux questions suivantes :

  • Qui sont les principaux concurrents sur le marché ?
  • Quels sont ses atouts, ses points forts externes et internes ?
  • Quels types de ressources et de part de marché disposent ses acteurs ?
  • Comment exploitent-ils leurs forces pour se démarquer ?
  • Quelles sont les faiblesses et comment les exploiter ?

Lorsque vous avez pu identifier les concurrents et analyser ces situations, il suffit de déterminer les ressources dont vous disposez. Avec cette étude de marché, vous pourrez adapter votre produit pour vous différencier, grâce à vos avantages concurrentiels.

Exemples de concurrent direct et indirect :

  • Dans le secteur des banques : La Société Générale par exemple est un concurrent direct de la BNB Paribas, ainsi que toutes les autres banques. Peut importe si elles sont en ligne ou physique. Les concurrents indirects sont les services de financement (prêts, assurance, etc.) offerts par les assurances ou d’autres organismes.
  • Autre exemple, dans le secteur du prêt à porter. Les concurrents directs de H&M sont toutes les boutiques de prêt-à-porter qui vendent des articles similaires : Zara, Bershka, Pull and Bear, etc. Les concurrents indirects sont les enseignes des supermarchés ou hypermarchés qui vendent des vêtements ou encore les sites de vente en ligne.