L’open space, une organisation dont les salariés de veulent plus ? 

 

Travailler en open space est beaucoup plus tendance que de travailler dans un bureau fermé. Cet espace ouvert, très courant en entreprise, permet une meilleure organisation du travail. Il consiste à ouvrir l’espace de travail en se débarrassant des cloisons pour réunir les équipes et favoriser ainsi la productivité ! Mais comment se concentrer dans cet environnement de travail ? Qu’en est-il des nuisances ?

Qu’est-ce que l’open space ?

L’open est un des modes de travail les plus tendances dans les grandes entreprises . Appelé aussi plateau ouvert, il est né aux USA dans les années 50. C’est à partir des années 80 que les bureaux en open space envahissent l’Europe.

Les entreprises ayant recours à cet environnement de travail dynamique sont nombreuses. Aujourd’hui, on recense à peu près 20% des employés français optant pour cette vide de bureau alors qu’en Grande Bretagne, ces salariés représentent plus de la moitié.

Les avantages et les inconvénients de l’open-space

Les bénéfices de cet espace de co-working

Si ces nouveaux environnements de travail sont si prisés, c’est parce qu’ils peuvent augmenter la productivité des entreprises et ce, de multiples façons :

  • Améliorer la communication et favoriser le travail d’équipe ;
  • Avoir un espace de coworking plus convivial ;
  • Bénéficier d’une meilleure réactivité des équipes ;
  • Gain de place et gain financier.

Si les bureaux de l’entreprise sont en open space alors cela permet de profiter d’une meilleure cohésion d’équipe. Plus besoin de passer par les emails pour discuter, les échanges étant plus fluides et rapides. Le bien-être au travail s’en ressent aussi, avec des équipes qui sont moins isolées. Certains bureaux partagés prévoient même des espaces propices à la détente et cosy.

Les inconvénients du bureau open space

De nombreux salariés reprochent à l’aménagement des espaces collectifs, plusieurs inconvénients si l’on compare aux espaces individuels.

Un manque d’espaces d’intimité

Le bureau est un lieu de vie non négligeable pour le salarié y passant le plus clair de son temps. Le besoin d’intimité est pourtant essentiel et impact sur la qualité de vie au travail or le décloisonnement n’aide pas beaucoup. A son poste de travail, impossible pour l’employé de régler l’éclairage ou la température. C’est un manque d’autonomie et de maitrise que l’on ne retrouve pas dans le bureau individuel.

Une pression hiérarchique

Sous le regard attentif du manager, le collaborateur peut se sentir espionné. C’est un sentiment qui peut augmenter le niveau de pression. De plus, le fait d’avoir des collègues à proximité peut rehausser le sentiment de compétition.

Les nuisances sonores

Créer des espaces de travail collaboratifs et des bureaux ouverts, c’est bien évidemment négliger le côté acoustique de votre espace. Cela peut nuire à la productivité et à la concentration.

Les impacts du covid sur l’open space

Les entreprises commencent à réfléchir à la manière dont le travail va changer avec le retour au travail. Avec les mesures de distanciation sociale, open space et bureaux ouverts risquent d’être sérieusement compromis. Les entreprises se doivent ainsi de repenser à un nouvel agencement, afin de permettre une bonne entente au niveau du groupe et le respect des gestes barrières.

Quelles autres formes d’organisation les entreprises peuvent-elles envisager ?

Il est possible de tirer parti de l’open space en favorisant la réorganisation de l’espace.

Améliorer l’environnement collaboratif

Vous pouvez choisir une décoration apaisante avec du mobilier en bois, des plantes vertes ou des éclairages doux. Vous pouvez également investir dans des équipements ergonomiques pour améliorer le bien-être. Isoler sur le plan phonique, en faisant appel à un expert acoustique est aussi une bonne idée pour aménager votre nouvel espace de travail et lui apporter de la valeur ajoutée.

Mettre en place un règlement

L’employeur peut tout à fait instaurer des règles de vie en communauté et prévoir des horaires durant lesquels le bruit peut être diminué par exemple.

L’agencement d’espaces modulables

Pour cloisonner l’espace de façon non définitive, et surtout, sans perdre de la place, il est possible de mettre en place des paravents et des étagères. Le mobilier peut se déplacer au gré de ses envies.

Inventer le flex office

Vous pouvez tout à fait créer des espaces de concentration isolés, avec des bulles téléphoniques, des salles de repos ou une salle de réunion. Que ce soit pour faire un break ou pour mieux se concentrer, il est possible de s’y changer les idées.

Inciter au télétravail

Avec la crise du covid 19, les employeurs peuvent donner feu vert à leurs salariés de rester travailler chez eux, en co-working ou en bibliothèque. La flexibilité octroyée accroit le sentiment d’autonomie.