E-marketing : la méthode du Value Stream Mapping 

 

Alors que le marché se sature de jour en jour, les clients et prospects sont également de plus en plus difficiles à attirer et à convaincre. Heureusement, la méthodologie Lean a un moyen de vous donner une longueur d’avance sur la concurrence, en visualisant et en améliorant la chaîne de valeur que vous fournissez pour la satisfaction client. On désigne par « Lean management », la méthode de gestion de la production, axée sur une « gestion sans gaspillage ». Pour ce faire, on peut avoir recours au Value Stream Mapping ou Cartographie des chaînes de valeur.  

Qu’est-ce que le VSM ? 

Définition 

Grâce au processus de cartographie des flux de valeur, le client est en mesure de visualiser dans les moindres détails, toutes les étapes de la chaîne de production. Il s’agit d’une représentation du flux de marchandises du fournisseur au client dans l’ensemble de votre organisation. Le VSM affiche chaque tâche sur laquelle votre équipe travaille et fournit des rapports d’état sur la progression de chaque mission. Il est essentiel de préciser qu’on entend par « valeur » dans Lean, tout ce que le client paierait. Cependant, lorsqu’il s’agit de cartographier une chaîne de valeur, certaines étapes peuvent ne pas apporter de valeur directe à votre client, mais contribuer à garantir que vous fournirez le produit/service final.

 

Historique 

La cartographie des flux de valeur est devenue une pratique populaire avec l’essor de la méthode Lean, dans la seconde moitié du 20e siècle. La chaine de matériaux et d’informations apparaît déjà dans des diagrammes, dans des ouvrages de 1918.  Dans les années 1990, le processus de cartographie des chaînes de valeur est devenu une partie intégrante de la vie de nombreux gestionnaires occidentaux. Sa popularité a commencé à dépasser la fabrication et s’est finalement étendue aux industries du travail du savoir, telles que le développement de logiciels, les opérations informatiques, le marketing et bien d’autres.

 

Les objectifs du VSM 

Repérer les étapes auxquelles il faut apporter des améliorations

Grâce à la carte des chaines de valeurs, on peut identifier les étapes qui ont des lacunes, les étapes inutiles et celles qui apportent de la valeur ajoutée. En effet, il est important de savoir en quoi une étape apporte de la valeur au prospect. On obtient ainsi des informations précises sur les lacunes et la stratégie à adopter en conséquence. Une fois que vous avez déterminé quelles sont les activités inefficaces, vous pouvez identifier les futures opportunités et mettre en place des méthodes d’amélioration des processus pour atteindre vos objectifs et assurer un progrès continu. 

 

Le VSM fournit une vue claire du processus de travail pour répondre aux attentes des clients

On peut visualiser le temps nécessaire aux éléments d’une étape-clé pour effectuer celle-ci et prendre les dispositions pour optimiser ce temps de travail. 

 

Le VSM met en évidence le flux de travail actuel et met l’accent sur les processus d’amélioration future

Le but d’une carte des chaînes de valeur est de visualiser l’intégralité d’un flux de processus du début à la fin et de créer un plan pour optimiser les efforts visant à amener l’entreprise aux résultats souhaités. Ce type d’évaluation est un élément essentiel du Lean Manufacturing qui permet d’aligner les ressources de l’entreprise pour rationaliser les processus d’information ou de fabrication dans un temps de cycle précis. 

 

Pourquoi utiliser une cartographie des flux ? 

Pour l’élimination des gaspillages 

Le Value Stream Mapping est un outil de planification visuel puissant qui schématise à la fois l’état actuel (ce qui se passe maintenant) et l’état futur (flux de travail idéal) qui prend un élément du début à la fin. On identifie donc les déchets produits durant chaque étape, c’est-à-dire tout ce qui engendre du retard, les périodes d’arrêt, les problèmes d’inventaire et de gestion des stocks… et qui n’apportent pas de valeur ajoutée et bénéficier d’une réduction des coûts.

 

Pour une meilleure cohésion d’équipe et une optimisation de rendement

Les équipes, grâce au VSM, peuvent voir quel est leur objectif commun et travailler en conséquence afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Elles sont réparties en catégories bien définies, à savoir : 

  • Les équipes administratives
  • Les équipes opérationnelles
  • Les équipes commerciales
  • Les équipes logistiques.

En conséquence, les personnes impliquées sont en mesure de visualiser le processus au niveau de l’entreprise et procéder à la résolution de problèmes à partir de leur département, grâce à une meilleure organisation du travail. 

 

Comment utiliser le VSM ?

Il faut savoir utiliser intelligemment le management VSM dans le processus de production. Cette méthodologie implique un grand investissement en termes de personnel et de temps. Les collaborateurs doivent être formés au VSM car la cartographie des processus est difficile à appliquer. En tant que manager, il faut savoir commencer doucement et évoluer pas à pas car le VSM peut : 

  • Impliquer plusieurs services de l’entreprise
  • Nécessiter une carte détaillée et remplie d’informations
  • Impliquer un investissement important.