5 façons de préparer votre petite entreprise à un désastre

5_façons_de_préparer_votre_petite_entreprise_à_un_désastre
Sommaire

Démarrer une entreprise n’est pas une mince affaire et les propriétaires de petites entreprises font partie des personnes les plus déterminées et les plus travailleuses qui soient. Ils consacrent souvent des heures et des ressources impensables à la réussite de leurs entreprises. Mais malheureusement, ce sont les petites et moyennes entreprises (PME) qui souffrent souvent le plus lorsqu’une catastrophe survient, car elles n’ont pas le même éventail de ressources de récupération à portée de main que leurs homologues plus grandes, et n’ont souvent pas de plan de préparation aux catastrophes.

Pourtant, avec une planification adéquate et les bons investissements technologiques en place, les PME peuvent résister aux catastrophes physiques et virtuelles et encourager la continuité des activités, même pendant la reprise après sinistre. Tenez compte des éléments suivants lorsque vous élaborez ou affinez un plan de préparation de votre entreprise aux catastrophes.

 

Sauvegarde des données

 

Déterminez comment vous allez sauvegarder toutes les données importantes stockées sur votre disque dur. Vous pouvez investir dans une solution de sauvegarde en ligne qui rendra les données facilement accessibles en cas de catastrophe. Vous pouvez répliquer régulièrement votre disque dur avec un lecteur de disque détaché. Veillez toujours à retirer le lecteur de disque des locaux chaque nuit au cas où un sinistre physique se produirait après les heures de bureau.

 

Les logiciels basés sur le cloud

 

De nombreux propriétaires de PME ont constaté que les solutions logicielles basées sur le cloud atténuent les préoccupations en matière de stockage et de sauvegarde. Elles permettent aux individus de stocker des informations dans un emplacement hors site sécurisé et d’y accéder depuis presque n’importe quel appareil. Grâce à des programmes de productivité tels qu’Office 365, les employés peuvent accéder aux courriels, aux documents importants, aux contacts et aux calendriers à tout moment. Ils pourront mener leurs activités comme si de rien n’était, même après un sinistre physique.

 

Mises à jour de la technologie

 

Ces rappels qui s’affichent fréquemment sur votre écran d’ordinateur pour mettre à jour votre technologie pourraient être votre bouée de sauvetage pour empêcher un sinistre virtuel de se produire en premier lieu. Les mises à jour technologiques incluent souvent des correctifs de sécurité nécessaires à la santé de votre réseau, alors restez vigilant lorsqu’il s’agit de maintenir votre technologie à jour.

 

Gestion de l’argent

 

Bien qu’un désastre puisse interrompre votre rythme d’activité régulier pendant un certain temps, vous devrez toujours payer vos factures à temps, verser les salaires, etc. Assurez-vous d’avoir les coordonnées de vos comptes et de vos contacts à portée de main, et veillez à ce que votre système de gestion financière soit correctement sauvegardé. N’oubliez pas que les fournisseurs devront toujours être payés, même si vous n’êtes pas au bureau.

 

Méthodes de communication

 

Toute entreprise a des publics internes et externes qui devront être informés de la façon dont une catastrophe a affecté l’organisation. Déterminez à l’avance la méthode de communication que vous utiliserez avec chaque public, qui transmettra les informations importantes, dans quel ordre, etc.

Selon le ministère du Travail des États-Unis, plus de 40 % des entreprises ne rouvrent jamais après une catastrophe et, parmi les entreprises restantes, au moins 25 % fermeront dans les deux ans. Cependant, en élaborant un plan de préparation aux catastrophes, en testant votre plan de reprise après sinistre et en mettant en œuvre des technologies qui favorisent la continuité des activités, vous aiderez votre entreprise à résister à l’inattendu.

 

Articles préférés