Search
Close this search box.

L’impact de l’affacturage sur la trésorerie de l’entreprise

juin 18, 2024
Sommaire

Vous en avez assez des retards de paiement qui mettent à mal votre trésorerie ? Vous cherchez une solution pour sécuriser votre chiffre d’affaires et développer votre activité en toute sérénité ? L’affacturage est la réponse idéale pour vous.

 

Qu’est-ce que l’affacturage ?

 

C’est une technique de financement qui agrée à une entreprise de céder ses créances commerciales à un organisme spécialisé, appelé factor. En contrepartie, elle reçoit immédiatement un pourcentage de la valeur de ses factures pour financer ses besoins en trésorerie et se concentrer sur son développement. Faites appel à un courtier en affacturage comme Factorland pour vous accompagner dans le choix de la solution la plus adaptée à vos besoins. Pour plus de détails sur ses services, lire l’article.

 

Comment fonctionne l’affacturage ?

Les principes de base de l’affacturage reposent sur les points suivants :

  • cession de créances commerciales : l’entreprise vend ses factures impayées au factor. Cette cession lui sert à débloquer des fonds rapidement, sans attendre les délais de paiement habituels ;
  • financement immédiat : en contrepartie de la cession des créances, le factor avance à l’entreprise un pourcentage de la valeur des factures cédées, généralement entre 70 et 90 %. Ce financement immédiat aide la société à améliorer sa trésorerie et à subvenir à ses besoins en fonds de roulement ;
  • prise en charge du recouvrement : le factor assume la responsabilité du recouvrement des créances auprès des clients de l’entreprise. L’entreprise est déchargée de la gestion des relances, des mises en demeure et des procédures contentieuses en cas d’impayés ;
  • protection contre les impayés : en fonction du type d’affacturage choisi, le factor assume le risque d’impayé des clients. La société est protégée des pertes financières liées aux retards de paiement ou aux défaillances de ses clients, etc.

 

Types d’affacturage 

Il existe deux principaux types :

  • affacturage avec recours : le factor a un recours contre l’entreprise en cas d’impayé du client ;
  • affacturage sans recours : le factor n’a aucun recours contre l’entreprise en cas d’impayé du client. Ce type d’affacturage est plus onéreux, mais il fournit une protection plus importante à la société, etc.

 

Quels sont les avantages de l’affacturage ?

 

L’entreprise dispose immédiatement de liquidités et finance sans tarder ses investissements et ses charges courantes. Le factor assume le risque d’impayé et la société est protégée des pertes financières liées aux retards de paiement. L’accès rapide aux fonds liés aux créances évite les problèmes de trésorerie causés par les retards de paiement des clients. Le fait de proposer des délais de règlement plus courts à ses clients améliore la relation commerciale et favorise la fidélisation. Le montant de l’avance reçu par l’entreprise est proportionnel à celui de ses créances cédées, donc elle bénéficie d’un financement flexible et adapté à ses besoins, notamment en période de croissance ou de variation saisonnière de l’activité.

 

Les coûts de l’affacturage 

Ceci dépend de plusieurs facteurs, tels que le montant des créances cédées, le profil de risque des clients et le type de contrat d’affacturage choisi. Il est généralement compris entre 1 et 5 % du montant des créances cédées.

 

Les bénéficiaires de l’affacturage 

L’affacturage est un outil adapté à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité. Il est particulièrement intéressant pour les sociétés qui subissent des délais de paiement importants, qui ont un besoin urgent de liquidités et qui ont des ressources limitées pour gérer le recouvrement des créances.

Les conseils préférés de nos lecteurs